La 6ème république !



L’après-Macron : Mort de la 5ème Monarépublique, création de la 6ème  République citoyenne.

 

Je pense que bien plus que l’augmentation des taxes, le principal problème de la cinquième république réside dans le fait que chaque citoyen vote tous les 5 ans pour un président/gouvernement qui a ensuite les pleins pouvoirs. Le seul droit qu’il reste au citoyen dans notre « démonarcratie » est de voter parmi des candidats, une fois tous les cinq ans. Il faudrait rappeler qu’en démocratie, le peuple est souverain et le président n’en est que le représentant, appliquant les directives du peuple. On en est…très très loin…

Pourquoi ne pas laisser décisionnaire le peuple pour tous les sujets sociaux ? La réglementation de la prostitution, le suicide assistée, le cannabis, le montant du SMIC, le plafonnement des salaires, un éventuel revenu universel, les paliers d’imposition, la répartition des aides sociales, l’accueil des Syriens, la gestion de l’immigration, le salaire des politiques, le nucléaire, le travail le dimanche, l’adoption, la répartition du budget, le paiement de la dette, les retraites, la décentralisation de ministère, de régions, les taxes…etc, etc, etc. La seule fois où un référendum a été exécuté depuis l’an 2000, ce fut pour « demander l’avis au peuple », et non le laisser décider, sur la constitution européenne. Notre avis n’a même pas été suivi…

De plus, pourquoi chaque citoyen devrait obligatoirement s’identifier sur un candidat, un programme, de A à Z ? Un citoyen ne peut-il pas être d’accord avec Alain Juppé pour sa position sur la Syrie, avec Jean-Luc Mélanchon pour l’annulation de la dette, avec Olivier Besancenot pour le droit ouvrier…etc etc…Serait-il vraiment anarchique ? Le système actuel ne le permet pas car une fois l’élection passée, le président applique son programme de A à Z…ou ne l’applique pas du tout…, peu importe il a été élu et possède les pleins pouvoirs. Je pense que le peuple doit pouvoir s’exprimer indépendamment sur ces sujets divers.

Le système actuel, en ne permettant de voter que pour un candidat, un programme, ne sert qu’à accentuer les clivages, les oppositions. Doit-on forcément être pour les patrons et contre les salariés et syndicats ? Ne pouvons-nous pas vouloir défendre le droit des patrons ainsi que celui des salariés ? Ne pouvons-nous pas avoir des intérêts à droite, des convictions à gauche, ou inversement, et le faire valoir ?

Première mesure : limiter les pouvoirs du président. Il restera le chef des armées, des propositions de référendum, décisionnaire de la répartition du budget, et deviendra le garant des ministères choisit par le peuple. Ces quatre axes seront les trois principaux critères d’élection du président.

Deuxième mesure : établir une obligation de référendum (trimestrielle ?)

Troisième mesure : création d’une plateforme citoyenne électorale. Chaque titulaire d’une carte électorale se verra attribué un compte sur une nouvelle plateforme internet de l’état. Cette plateforme lui permettra :

  • De pouvoir voter en ligne
  • De pouvoir s’informer

Quatrième mesure : création d’une chaîne de télévision publique réservée aux débats (peuple / politique)

Cinquième mesure : donner beaucoup plus d’indépendance à chaque ministère

 

Nous sommes en 2020 : le président soumet les sujets de référendum. Tous les 3 mois, le peuple vote via son compte citoyen en ligne. Chaque citoyen ou politique peut aussi, via son compte citoyen, proposer un sujet de référendum. Chacun peut aussi signer par son compte son approbation de soumission au référendum. Au-dessus d’un quota d’approbation citoyenne à définir (20 millions, 30 millions… ?) le référendum est appliqué sous trois mois. Durant ces trois mois, la chaîne publique organisera de multiples débats entre le peuple et les différents partis politiques qui pourront alors se recentrer sur leurs réelles convictions et essaierons de convaincre. 3 mois après : le peuple vote via son compte.

Résultat : LE PEUPLE DÉCIDE. Plus de manifestation car même si certaines mesures auront toujours le désaccord de certains, nous ne descendrons plus dans la rue contre nous-même. Libre à chaque citoyen de voter et de s’intéresser ou non au sujet traité. Libre à chacun de se sentir concerné ou non. Les 2 tiers des référendums seront soumis par le président, le tiers restant par le peuple.

Limiter le nombre de référendum à un seul par trimestre ?

Faire voter le peuple indépendamment pour chaque ministère (intérieur, écologie, affaires étrangères, affaires sociales, culture, finances, éducation, agriculture) 3 mois après les élections présidentielles et la répartition budgétaire. Seuls les ministères de la justice et des armées resteront à charge du premier ministre.
Chaque ministre sera alors élu pour 5 ans afin de mettre son programme en place selon le budget connu.

Résultat : beaucoup plus d’indépendance pour chaque ministère. Des politiques centralisés sur leur domaine. Des citoyens concernés par chaque ministère.  Le peuple votera la répartition du budget en élisant son président, et les ministères choisis par le peuples appliqueront leurs décisions en connaissance du budget, selon un calendrier électoral établit en fonction.

2022 : création sur le compte citoyen d’un onglet « région », afin de décentraliser les régions, et d’impliquer, de la même manière qu’au niveau national, chaque citoyen sur sa politique régionale, sur l’endroit où il vit. Peut-être verrons-nous des régions prenant des chemins différents ? Et alors ? Ne serait-ce pas une richesse supplémentaire. Les Etats-Unis, même si je suis opposé aux ¾ de leurs décisions actuelles, n’ont-elle pas une extrême richesse avec leurs états fédéraux et ces citoyens qui ont le choix de vivre dans tel ou tel état ?

Enfin, durant le quinquennat, le peuple, s’il dépasse 80 pour-cents d’approbation, pourra s’il le souhaite demander le désistement de son représentant, en cas de non-respect de son programme, des directives du peuple ou de malaise profond.

Concernant la sécurité de la plateforme citoyenne internet, en 2018, Facebook, Amazon, Instagram arrivent très bien à sécuriser leurs sites, pourquoi un état n’y arriverait-il pas ?

La 6ème république : l’ère du peuple !

 

 

Ouverture : Le compte citoyen pourrait aussi centraliser : les impôts, les aides sociales, la sécurité sociale…pour désengorger les administrations et donc diminuer leur coût, simplifier les démarches administratives pour tous.

 

PS : en réussissant ce tournant historique, je suis persuadé que la France, pays des droits de l’homme, deviendra un model que beaucoup de peuples suivront dans le monde entier, à commencer par nos voisins européens.

 

programme 6ème république et après-Macron.
#Gilets Jaunes

Le Plus Beau des Combats

Il est très tôt, ils se préparent pour le combat
Ces deux héros de l’inconnu qu’on ne voit pas
On en est sûr, ce sera une lutte acharnée
Mais a coups sûr, personne ne sera tué

C’est une guerre qui date de la nuit des temps
Aucun des deux n’a jamais vraiment pris l’ devant
Une guerre ouverte a tous les petits et les grands
Encore plus belle quand elle est entourée d’enfants

Notre guerrier commence alors a s’équiper,
Verres ou pelés, son choix va tout déterminer
Son fil tressé qu’il ne faudra pas oublier
Sous peine de voir sa proie s’enfuir sous son nez

Il trouve une place au bord du lac près d’un pommier
Il s’assoit sur son siège qui commence a dater
Il prend son arme, il réfléchit où la lancer
Puis il recul et jette son plomb dans l’eau glacée

Désormais il va pouvoir enfin s’concentrer
Sur sa belle, qui va l’aider à patienter
Enfin s’il réussi à la décapsuler
Il y arrive toujours, il tient a ses gorgées

Une fausse alerte, non son beeper n’a pas sonnė
C’est juste un merle qui s’était mis a sifflotter
Il va pouvoir encore et encore s’replonger
Dans son imaginaire, dans toutes ses pensées

Quand il est là il a tendance à oublier
Toutes ses galères et toutes ses difficultés
Il préfère dame nature à l’actualité
Il a choisi la pêche plutôt que la télé

Maintenant silence car le combat va commencer
Plus rien ne compte il n’y a qu’à s’taire et admirer
Une longue attente avant d’entendre le fil tirer
Et puis soudain la canne se met a courber

C’est une commune même si elle est un peu cuirée
Elle tire la garce, elle doit faire quinze à la pesée
Les deux soldats de la paix commencent à jouer
Au premier des deux qui finira épuisé

Frein resséré, il mouline un peu mais pas trop
Sous réserve de voir la grosse lui dire tchao
Si elle lui coupe son fil elle sera le héro
Et lui rentrera chez lui en faisant capot

Alors il tient et il la porte dans l’épuisette
Les autres pêcheurs sont tous jaloux, ils tirent la tête
Mais ce jour-là, c’était lui qui a tenu tête
À cette carpe qui ne dit rien, qui se sent bête

Alors comme pour lui dire merci il la rejette
Dans l’eau car lui les animaux il les respecte
En partant le poisson ondule ses nageoires
Comme pour ne pas lui dire adieu mais au revoir.

Le Gang des Lyonnais

Enfin dimanche soir, le match va commencer
Enfin au parc OL, mon équipe va entrer
Bad Gones et Lugdunum, ensemble vont chanter
Pour notre équipe rêvée, l’Olympique Lyonnais

 

Ce soir c’est l’équipe type, on joue en championnat
Alors sur l’aile a gauche, y a Mathieu Valbuena
Pour tirer les coups francs, dribbler dans la surface
Faire lever les enfants, hurler la populace

 

Pas le droit a l’erreur, y a quelques points d’retard
Car chez nous les lionceaux, ne viennent pas du Qatar
La magie du grand stade, le maillot, les millions,
Sont pas ceux du pétrole, mais de l’institution

 

Dans le stade y a Sonny, y a Cave y a Juni
Tous ensemble solidaires, pour vaincre les ennemis
Du terrain seulement, pendant une heure et demi
Car après au bistrot, ils seront nos amis

 

Un coup d’œil dans l’public, a la présidentielle
J’aperçois Bernard, qui parle a Jean-Michel
Pour lui dire Jean-Mimi, faut causer mercato
Ou un peu du Derby, qui s’annonce vraiment chaud

 

T’inquiète pas président, tu y arriveras bien
A la soulever cette coupe d’Europe dans tes mains
Pour cela il faudrait, un coup de pouce du destin
Ou un coach étranger, pour filer un coup de main

 

Fékir qui déborde, qui centre pour Lacazette
Tout le stade s’enflamme, se lève pour faire la fête
Contre pour l’adversaire, qui crochète, tir et marque
Et non il y a Lopez, qui tient bien la baraque

 

Les dimanche déprimant, en familles ou banal,
Pour nous jamais d’la vie, y a Bein et Canal
Et si le prince Memphis, réalise une prouesse
Là on entendra pas, critiquer Pierre Menès

 

Qui ne l’avouera pas, sur canal ca l’fait pas
Mais quand on joue l’Ajax, chante « Qui ne saute pas »
Mais tu sais mon Pierrot, depuis toujours on sait
Derrière ta carapace, se cache un cœur lyonnais

 

Ici on aime tout le monde, Marseille et puis les vers
Bien sûr je déconne, ça f’rait mal au derrière
Mais on y est pour rien, c’est juste une allergie
Quand on voit ces couleurs, ça nous brûle la vessie

 

Qu’est-ce que tu veux chérie? Aller faire un câlin?
Mais tu m’as pris pour qui? Tu attendras demain
Ou bien sur l’ canapé, pendant que j’matte la match
Mais par contre j’te préviens, tu essuieras les taches

 

Allez je pose ma plume, la mi-temps recommence
Y a déjà deux zéro, et Décines est en transe
Le foot est ridicule, c’est juste un ballon rond?
Et moi je vous emmerde, je rugis comme un Lion !