Prose Café

ICI

Nous ne cuisinons que les mots

 


Mignards disent et Friands disent à déguster sans modération


A la force des proses, non celles des forces armées,

Sortez vos plus belles plumes, venez vous installer,

Ici tout le monde ose, on vient rire et pleurer,

On transporte des enclumes, et l'odeur du café...

Ecclésiaste



Proses à la Une

 

Un invité spécial

Prépare-toi aujourd’hui, tu as de la visite Quinze Septembre, jour de pluie, y a quelqu’un qui s’invite Ouvre grand ton portail, elle est en train d’monter Quelqu’un d’un peu spécial, quelqu’un qui a compté C’est une femme avec qui, c’était souvent galère Qui quand t’étais petit, t’as sauvé d’la misère P’t’être même sauvé la vie, […]

Ré adaptation de [Ces gens là – J.Brel]

D’abord il y a l’aîné Lui qu’on ne comprend pas Lui qui ne fait plus semblant Lui qui sait plus son nom Monsieur tellement qu’il écrit Ou tellement qu’il travaille  Qui fait tout à la fois  Mais lui qui n’en peut plus  Lui qui est complètement cuit  Mais qui reste mon roi  Qui se torture […]

L’aboyeur

Pourquoi encore vous gaver de mes textes inutiles, Pourquoi être oblige d’passer pour l’imbécile, De service, de mes vices, de supplice, de folie Suis-je vraiment un drogue à l’auto-thérapie Sais-je pourquoi je vie, pourquoi je meurs, pourquoi j’écris Sais-je pourquoi j’aboie, pourquoi je bande, pourquoi je suis Ou peut-être qu’au final je n’y comprends plus […]

Pépé

Pépé   Mais que nous reste-t-il, de notre siècle dernier, Celui ou mon grand-père, pouvait rentrer bourre, Sans avoir a stresser, du barrage de gendarme, Celui où il buvait, au bonheur de ces dames. Le siècle des bistrots, Pas celui des réseaux. Le siècle des terrasses, Pas celui des kalaches. Celui ou « Vive la France », […]

L’Ivresse

Ça y est c est décidé, j’ai trouvé ma déesse Elle n’a rien d’une beauté, elle s’appelle l’ivresse, Je ne m’agenouille plus, devant votre Dieu d’école, Mon Jésus ne boit pas de sang, il se noie dans l’alcool Personne peut m interdire, de ne pas être une sainte Personne peut m interdire, de vénérer l’absinthe, […]

Pauvre Année

Pauvre année! Au cours de la soirée, mon portable fatigué A fini par s’éteindre et rien pour le charger M’empêchant ainsi à minuit de vous contacter Pour vous souhaiter à tous une belle année Mais rappelez-vous l’époque où on ne pouvait pas s’appeler Ni poster sur Facebook, ni Tweeter, ni textoter On prenait le temps […]